Vêtements

Les pantalons modernes sont généralement trop serrés et denses et deviennent encore plus serrés en position assise. Les designers de mode n’ont pas donné suffisamment d’attention à l’anatomie et la physiologie masculines. Le pénis et les testicules ont de toute évidence été conçus pour être libres, au frais, pendus et se déplaçant au gré du rythme de la marche ou des mouvements des cuisses. Cela est manifestement important pour la santé. La chose la plus saine à faire est d’être nu chez soi ou de porter des vêtements aérés réduits à leur strict minimum.

Les pantalons tout comme les sous-vêtements disposent d’une couture au milieu qui se resserre encore plus lors de la position assise. De manière logique, cela perturbe les fonctions nerveuses ainsi que la circulation sensible mais vitale des parties génitales. Afin d’empêcher que cela ne se produise, les hommes doivent utiliser des sous-vêtements (caleçons boxeurs) et des pantalons très amples.

Dans l’idéal, les hommes ne devraient pas porter de sous-vêtements du tout. Ils n’ont aucune finalité pratique à l’exception de l’hygiène. Bientôt, les hommes soucieux de leur santé au moins seront ravis de la sensation de propreté, de confort, d’espace et d’aération apportée par l’absence des sous-vêtements. Dans des circonstances normales et après une courte période d’adaptation, la peur de prendre froid n’a plus sa place.

Les pantalons droits ne sont pas trop serrés lorsque vous vous tenez debout… mais une fois assis, la pression (néfaste) se fait ressentir.