Médecin du travail

Le siège-selle Salli de structure spécifique offre des avantages dans le travail d’assemblage. Lorsque le travail demande de changer souvent de position, le travailleur peut aisément passer à d’autres positions de travail et utiliser ainsi de manière polyvalente ses organes de soutien et moteurs.

Les observations menées dans le secteur de la construction, sur le lieu d’assemblage préliminaire d’une machine de goudronnage ont mis en évidence que le changement entre la position mi-assise sur le siège-selle Salli et la position debout ont permis de poursuivre le travail à la même hauteur, mais dans différentes positions.

Ceci permet l’utilisation des différents groupes de muscles, ce qui empêche les impacts des positions forcées dues par exemple à une position debout prolongée. Les travailleurs qui ont plus de 50 ans, ainsi que les plus jeunes travailleurs qui ont des problèmes de disques intervertébraux en raison d’une position debout prolongée, confirment eux-mêmes ces avantages.

Dans une autre situation, la compagnie d’assurances est intervenue dans l’achat d’un siège-selle pour un travailleur qui souffrait de grands troubles des organes de soutien et moteurs. Ces problèmes étaient dûs à une polyarthrite chronique des articulations de la cheville.

Le travailleur avait pour tâche de prendre une pièce dans une cage palette, de la placer dans le compresseur, de la retirer et de la placer dans une autre cage palette. Ce travail ne pouvait être effectué qu’en position debout, car la zone de mouvement était relativement grande. Avec le siège-selle Salli, le travailleur pouvait être assis ou bien debout, à tour de rôle, ce qui lui permettait de réduire les tensions au niveau de la cheville et des articulations des pieds. Le travailleur a pu reprendre son travail à plein temps.

Ces estimations positives de ces cas particuliers peuvent être considérées comme des améliorations des phases de travail du point de vue de la médecine du travail. Le siège-selle Salli permet des séries de mouvements flexibles d’une autre manière que sur les autres chaises traditionnelles à roulettes ou bien les autres équipements à utiliser debout qui sont disponibles sur le marché. De plus, la position du cavalier du siège-selle Salli maintient la colonne vertébrale dans une position saine.

S’il s’agit d’une rééducation, et qu’il existe un risque de perte d’emploi, l’utilisation de cet appareil peut sauver la situation, et la compagnie d’assurances ou d’autres autorités peuvent au besoin soutenir l’achat de cet appareil.

Dr Gerald Müller-Silvergieter
Oldenburg, Allemagne, 30.10.2008